vins-de-savoie

Historique du domaine Yves Girard Madoux, vigneron en Savoie

Producteur en Savoie de père en fils

producteur-vins-savoie

Vins de Savoie

Notre exploitation se transmet de père en fils, depuis plusieurs générations. J'ai repris la suite de mon père en 1988. Il avait une double activité: 4 Ha de vignes et un troupeau de 50 vaches allaitantes.
Quand mon père René GIRARD-MADOUX né en 1927, a commencé son activité dans les années 1950, il produisait du lait car ceci permettait d'avoir un revenu mensuel régulier, la production de vin n'était pas très rentable car les récoltes étaient souvent compromises par des attaques de black-rot et la production n'était pas très bien valorisée car vendue en vrac aux marchands de vins et en bossettes (petits tonneaux) aux cafés de Chambéry.

A partir des années 1960, il a commencé à replanter certaines parcelles du coteau de Tormery qui étaient en friches depuis de nombreuses années.
Ces parcelles avaient été abandonnées, certaines à la suite du phylloxéra, ou infectées par le virus du court-noué, d’autres à cause du déficit de main d’œuvre dans les familles à l’époque de l’exode rural et de la pénibilité du travail entièrement manuel.
Le fait de laisser ces parcelles en friches, a permis au sol de se régénérer, de s'affranchir des contaminations du phylloxéra et du court-noué. La culture de la vigne était à nouveau possible.

Du fait de son activité d'éleveur, il rencontrait sur les marchés aux bestiaux de la Savoie, notamment de la Tarentaise, d'autres éleveurs qui avaient eux-mêmes une double activité d'hôteliers-restaurateurs dans les stations de sport d'hiver qui commençait à se développer. La commercialisation de nos vins en bouteilles a débuté à cette époque-là.

Sa superficie en vignes est restée relativement petite, ( 4 Ha) car il n'a jamais réduit son troupeau de vaches qui avait évolué vers l’élevage de veaux sous la mère, vendus à 6 mois à d'autres éleveurs, pour la production de viandes.
Mon père était amoureux des animaux, il avait une connaissance approfondie des races bovines, au point de se passer des services d'un vétérinaire pour les naissances, les soins aux animaux.

En 1987-1988, j'ai suivi une formation d'un an au CFPPA de Beaune en Bourgogne, où j'ai obtenu un BEPA ( brevet d'enseignement professionnel agricole) et un DTO ( diplôme de technicien œnologue ) qui m'a permis de bénéficier du statut: jeune agriculteur et des aides à l'installation ( DJA: dotation jeunes agriculteurs et prêts à taux bonifiés).
Auparavant, je n'avais pas prévu de devenir vigneron. j'ai fait des études dans le BTP Génie Civil, et j'ai exercé pendant 5 ans le métier de conducteur de travaux. Devant  les difficultés du bâtiment dans les années 1980, suite à l'avènement du Mitterrandisme, j'ai décidé de changer de voie et de revenir travailler la vigne.

Mon père a toujours eu le secret espoir que je revienne un jour, le terrain était donc bien préparé, l'exploitation disposait de plusieurs parcelles encore en friches dans la zone AOC et la région Rhône-Alpes présentait de bonnes perspectives d'avenir avec les championnats du monde d'aviron à Aiguebelette, et surtout les jeux Olympiques d'hiver en 1992 à Albertville.

A mon retour de Beaune, J'ai acheté un chargeur à chenilles (CASE 450A) et j'ai défriché 1.5 Ha pour planter du Chignin-Bergeron. Les plantations de vignes se sont poursuivies pratiquement chaque année et aujourd'hui l'exploitation dispose de 11 Ha de vignes réparties de la façon suivante:

- roussanne  B       5.15 Ha
- jacquère     B       2.97 Ha
- mondeuse  R       1.68 Ha
- pinot noir    R        0.48 Ha
- verdesse     B        0.29 Ha
- velteliner     B        0.07 Ha
- altesse       B        0.07 Ha

L'altesse a été planté pour être associée au jacquère pour la production de méthode traditionnelle et à l'avenir du Crémant de Savoie.Le velteliner pour faire une cuvée de Malvoisie et la verdesse pour élargir la gamme de vins blancs.Cet ancien cépage, originaire de la vallée du Grésivaudan a un potentiel intéressant car il permet de faire des vins blancs secs ou liquoreux,première récolte en 2015.

En 1990 construction d'un hangar qui a servi de cave jusqu'en 2003, où le bâtiment de la cave actuelle été construit.

Janvier 2014, renouvellement de la cuverie qui est pratiquement tout en inox et achat d'une cuve inox auto-pigeante pour vinification des rouges.

Mai 2014, refonte du site internet qui deviendra marchand si le flux des visites le permet, ouverture d'une page facebook et diffusion d'une newsletter .
facebook-yves-girard-madoux
producteur-chignon-bergeron

HISTORIQUE

A partir de 1960, René Girard-Madoux a été l'un des premiers vignerons en Savoie à replanter le coteau de Torméry. Découvrez l'histoire du Domaine

VENEZ DEGUSTER

caveau-degustation-savoie
Nous vous invitons à venir partager un moment convivial en dégustant nos vins de Savoie directement à la propriété. Découvrez notre caveau de dégustation

Mondeuse

C’est un cépage typiquement savoyard qui est implanté dans notre région depuis l’antiquité. Découvrez La Mondeuse de Savoie

Chignin Bergeron

Le CHIGNIN-BERGERON a trouvé sur le coteau de Torméry son terroir de prédilection.
Découvrez ce vin hors norme

Producteur de vins de Savoie

Yves GIRARD-MADOUX | TORMERY - 73800 CHIGNIN
Téléphone fixe : 04 79 28 05 60 | Téléphone portable : 06 07 13 47 87
Email : girard-madoux.yves@wanadoo.fr
Vigneron producteur de vins de Savoie  : Chignin, Chignin Bergeron, Mondeuse, Pinot noir, méthode traditionnelle, rosé de Savoie.

Plan d'accès